Attention aux faux contrôles des attestations de sortie

Depuis la mise en place des mesures de confinement, le 17 mars dernier, les forces de l'ordre sont chargées de les faire respecter. Mais depuis plusieurs jours, des personnes se faisant passer pour de faux agents de police ou de gendarmerie réalisent de faux contrôles.

Toute la France concernée

Dans les Landes, la Sarthe ou encore la métropole de Lyon, les gendarmes, les préfets ou même les villes sont de plus en plus nombreux à appeller à la prudence. De nombreux faux contrôles des attestations de déplacement dérogatoire ont été signalés.

Les individus sont généralement en tenue civile, mais porteurs d'un brassard de gendarmerie ou de police. Dans le Morbihan, ils ont même opéré déguisés en faux gendarmes pour effectuer des contrôles routiers.

Pour rappel, si les mesures de confinement ne sont pas respectées, la première amende s'élève à 135 euros. En cas de récidive sous moins de quinze jours, la contravention peut aller de 1 500 à 3 750 euros.

Dans la plupart des cas, ils essayent d’extorquer des amendes pour non-confinement en demandant le paiement immédiat de l'amende mais les données personnelles indiquées sur les attestations peuvent également être recherché en vue d'une usurpation d'identité.

Repérer les faux contrôle

Pour un contrôle en bonne et due forme, les gendarmes doivent être porteurs de leur uniforme ou d’un brassard "gendarmerie" de couleur grise ou blanche, avec une bande tricolore.

En cas de doute lors du contrôle, vous pouvez leur demander de présenter leur carte professionnelle. Une carte en plastique, de la taille d’une carte bancaire avec un bandeau tricolore ainsi que la photo du militaire.


Mentions légales

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus...